ASTROTESTS

FORUMS DE TESTS SUR LE MATERIEL D'ASTRONOMIE ET SES ACCESSOIRES
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Test Dobson Orion XT-10i

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
St_Hillaire
Membre


Messages : 15
Date d'inscription : 21/03/2008
Age : 51

MessageSujet: Test Dobson Orion XT-10i   Ven 21 Mar - 18:34

Salut,

Ce test est une duplication de celui que j'avais publié sur les forums Webastro Wink

-Les caractéristiques:
Dobson, télescope de type Newton sur monture azimutale.
Diamètre utile: 254mm.
Focale: 1200mm.
F/D: 4,7
Miroir primaire en Pyrex, aluminure protégée par
une couche de silice SiO2, épaisseur 30,5mm.
*Profondeur estimée du centre du miroir primaire: 3,36mm.
Barillet: 3 points.
Petit axe miroir secondaire: 63mm.
*Offset de l'axe optique du miroir secondaire et de l'axe optique du télescope: 2,9mm.
Obstruction par rapport au diamètre: 0,25%.
*Obstruction par rapport à la surface: 6%.
Poids du tube: 13,6 kg.
Dimension du tube: long 1210mm, diamètre 302mm.
Poids du rocker: 11,9 kg.
Dimensions du rocker: hauteur totale 700 mm, largeur maxi 550 mm.
Poids total: 25,5 kg.

* (Calculs effectués d'après le logiciel Newton 3.0)

-Le conditionnement:
Le télescope est livré en 2 cartons,
Un premier carton le plus imposant, qui contient le tube, les accessoires comme le chercheur 9X50, l'outil de collimation, les oculaires d'origine (Plossl 25 et 10mm), la raquette d'aide au pointage électronique (intelliscope) et ses 2 encodeurs, la visserie, le logiciel « The Sky ».
Pour info, les dimensions du carton:
Longueur: 132cm.
Largeur: 48cm.
Hauteur: 50cm.
Un second carton plat, aux dimensions plus réduites, comprend les 5 panneaux démontés qui composeront la monture (le rocker), je trouve la protection de ces éléments un peu juste.
L'ensemble est assez impressionnant lorsqu'on le voit pour la première fois.

-Le montage:
Il faut compter une bonne heure et demi pour monter la base, en effet la notice fournie avec l'instrument n'est pas très claire, en fait c'est une traduction de la notice originale réduite au minimum, il ne faut pas hésiter à prendre tout son temps pour le montage.
L'assemblage des panneaux ne présente pas de difficulté particulière mais il en va tout autrement pour l'installation des encodeurs, en particulier celui d'azimut!!!
En effet, il ne faut surtout pas oublier de monter les 3 patins en Téflon sur la base en forme de triangle en premier, sinon l'encodeur d'azimut qui lui se trouve sous le rocker, sera fatalement écrasé, vigilance donc!!!
L'encodeur d'altitude, placé sur un des panneaux latéral du rocker est plus facile à installer mais revers de la médaille il est aussi plus exposé aux mauvaises manipulations, surtout quand on installe le tube sur sa base, là aussi il faudra faire attention.
La liaison des encodeurs par les câbles fournis est simple à faire, de plus Orion à la bonne idée de fournir des clips autocollants pour les fixer à la base, pratique!
En ce qui concerne la raquette, il faut juste la brancher et contrôler qu'elle fonctionne en faisant bouger le tube dans tous les sens.
Sur le tube, monter le chercheur 9X50 et la poignée de guidage à l'avant de celui ci.

-La mécanique:
Il faut avouer une chose le XT-10I présente bien, la finition est propre, la peinture est du plus bel aspect.
Il y a très peu d'éléments en plastique sur ce télescope ce qui est un bon point.
Le rocker est en bois, plaqué d'une couche de formica noire, à l'avant de celui-ci se trouve la tablette porte-oculaires qui est certes pratique mais un peu basse à mon goût et laisse exposés les oculaires à la poussière et surtout à la buée. Juste en dessous se trouve une poignée de transport très utile.
Le point à améliorer sur ce rocker est la fluidité de l'axe d'azimut que je trouve un peu dur.

>>>Depuis ce test quelques modifications ont été apportées, principalement sur trois points :

1. Changement de la crémaillère d'origine par un PO de type Crayford.

2. Changement des 3 vis de collimation d'origine du miroir secondaire par des "Bob Knobs" spécifiques pour la gamme Orion XT.

3. Amélioration du mouvement d'azimut du rocker par l'adjonction de dalles de salle de bain auto-adhésives à la surface granuleuse et de nouveaux patins Téflon.

Stéphane.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
dob250
Modérateur


Messages : 20
Date d'inscription : 23/03/2008
Age : 50
Localisation : carpentras

MessageSujet: Re: Test Dobson Orion XT-10i   Dim 23 Mar - 16:04

Petit ajout sur ce test:
Les plus: intelliscope très pratique pour une observation rapide et fructueuse. On peut l'uitliser juste pour identifier l'objet observé, pratique dans les mas de galaxies. Je trouve que la collimation ne bouge que très peu, pourtant je fais des captures avec webcam en planètaire.
Peu de défaut de la figure de diffraction, perso sur le mien en star test lambda sur 4 au minimum, je veux rester modeste.
Le moins:
Sur le nouveau le chercheur redressé pas très pratique pour le pointage.
Une diffusion importante sur tous les objets brillants, lune et planètes.
Le barillet, seulement 3 points.
On peut envisager une correction des défauts mais ne pas oublier le secondaire. Dans un test sur astronomie magazine le secondaire de tous les scopes chinois était le principal défaut. Le fait que sur le xt10 le secondaire soit collé engendre de petites contraintes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Test Dobson Orion XT-10i
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» question dobson orion xt12 intelliscope
» que choisir dobson orion ou dobson skywatcher
» Orion SkyQuest XX14i vs Dobson Orion Skyquest xt
» critique dobson orion xt12 intelliscope
» dobson celestron firstscope n 76 /300 Y 50

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ASTROTESTS :: TESTS D'INSTRUMENTS :: LES TELESCOPES (Réflecteurs)-
Sauter vers: